top of page
Rechercher
  • ericschemoul2

Yves Bonnefoy, poète de la Présence au monde

Dernière mise à jour : 7 juil. 2022

Peu de gens lisent encore de la poésie aujourd'hui et pourtant, comme le suggérait Arthur Rimbaud, la poésie peut changer la vie.

Étant beaucoup plus jeune, je me souviens avoir découvert par hasard dans une librairie de Marseille "Du mouvement et de l'immobilité de Douve" et "Hier régnant désert " de Yves Bonnefoy.

Ce fut une déflagration émotionnelle et l'irruption par fragments d'un monde neuf, comme si le mystère profond de la matière, de la vie et la mort m'était révélé par le truchement des mots les plus simples, l'arbre, la pierre, le visage, la terre, la nuit... Point d'images brillantes et sophistiquées : Yves Bonnefoy a très vite rejeté les dérives arbitraires et pseudo-ésotériques de la poésie surréaliste. Il s'est attaché aux choses simples, aux êtres et à la pure énigme de leur Présence.

J'ai eu la chance en 1998, le 8 juin exactement, de rencontrer Yves Bonnefoy au Collège de France où il dirigeait la chaire de poétique comparée.

Intrigué et intéressé par mes premiers écrits, il avait accepté de me recevoir.

Cet homme, que je considère comme l'un des plus grands des poètes contemporains français, était la personne la plus courtoise et la plus simple du monde.

Je me souviens de ses encouragements et de son phrasé très particulier, où il me semblait reconnaître les accents mêmes de sa poésie. Je me rappelle son regard bleu d'épervier sous l'arc blanc de ses sourcils. Comment ne pas être bouleversé par le génie paisible et fulgurant de cet homme ? Aujourd'hui je peux le dire : la rencontre avec Yves Bonnefoy, cet immense poète, à une période de mon existence où je m'interrogeais sur l'intérêt de continuer à écrire, a véritablement changé ma vie.







36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page